Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Syrie : nouvelle frappe aérienne française contre l’EI

24 Octobre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Proche-Orient- Moyen-Orient- Monde Arabe

Syrie : nouvelle frappe aérienne française contre l’EI

Deux Rafale français ont largué des bombes et détruit 12 bâtiments des djihadistes de l’Etat islamique dans la nuit de jeudi à vendredi, a indiqué le chef d’état-major des armées, Pierre de Villiers.

Et de sept. L’armée française a, dans la nuit de jeudi à vendredi, mené une nouvelle offensive contre l’Etat islamique (EI) en Irak. Et ça a «fait mal», a estimé le chef d’état-major des armées ce vendredi. «Cette nuit, nous avons fait une grosse opération en Irak où nous avons détruit des bâtiments dans lesquels Daech produisait [ses] pièges, [ses] bombes, [ses] armes pour attaquer les forces irakiennes», a ainsi déclaré Pierre de Villiers sur Europe 1, précisant que la France avait utilisé deux Rafale.

«J’ai eu le résultat (...) cette nuit vers 01h00 du matin et nous avons fait douze buts», a-t-il ajouté, évoquant la destruction de douze bâtiments, et «70 bombes » larguées au total par la coalition. «Nous avons tiré tous les jours de la semaine», a encore indiqué Pierre de Villiers.

Plus de Rafale mobilisables «si nécessaire»

Neuf Rafale, un avion de ravitaillement C-135, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 sont mobilisés dans le cadre de l’opération française, baptisée Chammal. Et davantage de Rafale pourraient être déployés «si nécessaire», a assuré le chef d’état-major des armées. Réaffirmant que, dans le cadre de la coalition internationale mise en place pour lutter contre les djihadistes de l’EI, les troupes au sol sont «les troupes locales». Et assurant : «Nous gagnerons contre Daech.»

Paris a rejoint le 19 septembre dernier la campagne aérienne américaine contre les djihadistes en menant une première série de frappes contre un dépôt logistique de l’EI dans la région de Mossoul, dans le nord-est de l’Irak. Le gouvernement français écarte pour l’instant l’idée d’un engagement au sol en Irak et de frappes aériennes en Syrie où agissent notamment les Etats-Unis contre l’Etat islamique.

Source: Les Echos (24/10/14)

relayé par B.Longère

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article