Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

ARMEE - Le gouvernement Abe approuve l'extension du rôle militaire du Japon

17 Mai 2015 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Asie

AFP/Getty Images

AFP/Getty Images

Le gouvernement de Shinzo Abe a approuvé jeudi la législation nécessaire à l'extension du rôle militaire du Japon, officiellement pacifiste, au moment où les rivalités territoriales attisent les tensions en Asie-Pacifique
Le cabinet de M. Abe a comme prévu donné son feu vert à plusieurs projets de loi controversés qui visent à redéfinir la politique de défense de l'Archipel. Le Premier ministre conservateur, un nationaliste convaincu, s'est empressé de rassurer à la fois une opinion publique profondément anti-militariste et les voisins du Japon. "Pas un seul Japonais ne veut voir une guerre", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Il doit présenter ces nouveaux textes législatifs liés à la sécurité à la chambre basse de la Diète (le parlement) dès vendredi. Ils ne seront toutefois pas adoptés avant plusieurs mois de débats. Promue par M. Abe depuis son élection en décembre 2012, la nouvelle législation entérine la décision gouvernementale, datant de l'an dernier, de valider le principe de "l'autodéfense collective". Cette évolution doit permettre aux forces armées nippones - officiellement appelées "Forces d'autodéfense" - de voler au secours d'un allié, à savoir les Etats-Unis, même si le Japon n'est pas directement attaqué. Ainsi, les nouvelles règles d'engagement militaire stipulent que Tokyo est habilité à défendre des alliés "dans des cas où existe clairement un risque que l'existence du Japon et les droits de sa population soient menacés par une attaque contre un pays qui entretient une relation étroite avec lui". "Nous vivons à une époque où aucun pays ne peut plus longtemps se protéger tout seul", a plaidé Shinzo Abe. "C'est la réalité. Et il est inutile de l'ignorer", a-t-il observé, en évoquant les ressortissants japonais assassinés en Algérie, en Syrie et en Tunisie, ainsi que les "centaines de missiles balistiques nord-coréens". "La situation sécuritaire autour de notre pays est extrêmement tendue. Afin d'assurer la paix et la stabilité, il faut donc renforcer l'alliance nippo-américaine", avait auparavant expliqué le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga. "Il est important d'être prêt à toute éventualité. Le but de ces lois est de renforcer la dissuasion et d'éviter tout conflit", avait argué M. Suga.

'Guerre américaine'
Le principe d'autodéfense collective, applaudi par Washington qui veut depuis longtemps que Tokyo assume un rôle plus actif au sein du pacte de sécurité associant les deux alliés, rencontre une vive opposition au Japon. Il va à l'encontre des dispositions de la Constitution pacifiste du Japon, imposée par les Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale, et risque d'entraîner l'Archipel dans "une guerre américaine", notamment au Moyen-Orient, selon les opposants à ce projet. Plusieurs centaines de manifestants pacifistes se sont rassemblés jeudi matin devant le bureau du Premier ministre. "Je ne crois pas qu'autoriser les Forces d'autodéfense à se déployer à l'étranger conduira à la paix", a estimé un jeune protestataire, Takuma Anzai, 19 ans, cité par l'agence de presse Jiji. "Ces lois sont clairement une violation de la Constitution. Elles vont en fait servir de feu vert pour se joindre à une guerre américaine", a accusé un autre manifestant, Akemi Kitajima, 66 ans. Une accusation rejetée par le Premier ministre. "Le principle selon lequel les forces armées ne sauraient être déployées à l'étranger va demeurer. Elles ne participeront pas à des conflits comme la guerre du Golfe ou la guerre d'Irak. Je veux que cela soit clair", a insisté M. Abe devant les journalistes. L'initiative nippone se heurte également à l'hostilité de la Chine qui dit craindre que le Japon renoue avec son passé militariste. "Nous espérons que le Japon tirera les leçons de l'Histoire et fera davantage d'efforts positifs en faveur de la paix et la stabilité dans la région Asie-Pacifique", a répété jeudi le ministère chinois des Affaires étrangères. Tokyo et Pékin se disputent vivement la souveraineté d'îles inhabitées en mer de Chine orientale, appelées Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine. Symboliquement, ce feu vert du gouvernement Abe à la réforme de la politique de défense survient alors que le Japon accueille depuis mercredi son premier salon international de l'armement, plus particulièrement axé sur la sécurité maritime.
(http://www.lepetitjournal.com/tokyo avec AFP) vendredi 15 mai 2015

Source : lepetitjournal.com édition de Tokyo

http://www.lepetitjournal.com/tokyo/accueil/actualite/215647-armee-le-gouvernement-abe-approuve-l-extension-du-role-militaire-du-japon

Relayé par H.G

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article