Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Washington prêt à ralentir le rythme de son retrait d'Afghanistan

19 Mars 2015 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Asie, #Amérique du Nord

Un soldat américain sur le lieux d'une attaque suicide à proximité d'une installation militaire à Kaboul, le 16 septembre 2014. AP/Massoud Hossaini
Un soldat américain sur le lieux d'une attaque suicide à proximité d'une installation militaire à Kaboul, le 16 septembre 2014. AP/Massoud Hossaini

A la demande de leurs chefs militaires sur place, les Etats-Unis pourraient ralentir le rythme de leur retrait d'Afghanistan en 2015. Il y a aujourd'hui environ 10 000 soldats américains en Afghanistan, et il était prévu que leur nombre soit réduit à 5 500 à la fin de l'année.

La Maison Blanche doit tenir dans les jours à venir des réunions pour préparer une décision définitive, qui devrait être annoncée la semaine prochaine, à l'occasion de la visite à Washington du président afghan, Ashraf Ghani.

Le nombre révisé n'a pas été été fixé, mais il pourrait être de l'ordre de 7 000 à 8 000 hommes à la fin de 2015, selon les responsables. Sur les 10 000 soldats actuellement sur place, environ 2 000 sont engagés dans des opérations d'antiterrorisme contre les talibans et Al-Qaida. Les autres entraînent et conseillent les forces de sécurité afghanes.

Ashraf Ghani et l'EI changent la donne

L'évolution de Washington est due en partie à l'élection d'Ashraf Ghani, que les Etats-Unis voient comme un dirigeant prometteur, plus ouvert à la coopération que son prédécesseur Hamid Karzaï. La menace d'une implantation de l'organisation Etat islamique (EI) en Afghanistan a également pesé dans l'analyse américaine, d'anciens talibans ayant prêté récemment allégeance à l'EI.

Au plus fort de l'intervention occidentale menée par les Américains en Afghanistan, environ 130 000 soldats étaient présents dans le pays. Il ne reste plus aujourd'hui que 12 500 soldats étrangers, en majorité américains, chargés en principe de la formation des forces afghanes.

La Maison Blanche ne semble pas en revanche remettre en cause l'objectif d'un retrait total des troupes à la fin de 2016, une promesse de Barack Obama.

Source: Le Monde avec AFP (17 mars)

relayé par B.L.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article