Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

La Marine navigue au 2025...

30 Décembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #France

Le 30/12/14

La Marine nationale vient de publier son projet “Horizon 2025" qui fixe le cap pour les dix prochaines années. Il se décline autour de quatre mots : Agir, Bâtir, Adapter et Etre (marin). Ce projet est plus un rappel de fondamentaux que l'annonce de grands bouleversements. Ainsi, la structure actuelle de la Marine organisée autour de quatre forces ne devrait pas être modifiée - sauf décisions nouvelles -, car «les grandes réformes sont derrière nous» indique-t-on à l'état-major. Il s'agira donc toujours des bateaux (de surface), de l'aéronavale, des sous-marins et des fusiliers-marins commandos.

Le modèle de la Marine reste construit autour de l'arrivée de 11 frégates Fremm, pas une de moins... Rue Royale, on redoute plus que tout de devoir absorber le BPC Vladisvostok au cas où il ne serait pas livré à la Russie, ce qui bouleverserait l'équilibre des moyens nécessaires à l'horizon 2025.

En attendant, 2015 sera une année importante pour la Marine, à plusieurs titres. Au niveau central, elle devrait avoir un nouveau chef d'état-major à l'été, au terme des quatre (et non trois comme indiqué précédemment) ans de l'amiral Bernard Rogel. L'état-major quittera la rue Royale à l'été pour s'installer à Balard, mettant fin à... 226 ans de présence dans l'Hotel de la Marine.

Au niveau des forces, la première frégate Fremm devrait être admise au service actif (ASA) : il s'agira de l'Aquitaine, puis de la Normandie, en fonction des «quelques réglages encore nécessaires» selon le mot du commandant Rouvière (pas encore amiral, comme indiqué précédemment par erreur), chef du bureau cohérence organique, dans le document "Horizon 2025". Une troisième frégate, la Provence, a également débuté ses essais à la mer. Il s'agira de l'arrivée d'un système complet, avec ces frégates de nouvelle génération, embarquant l'hélicoptère Caïman (NH-90) ainsi que les missiles de croisière naval (MdCN), une capacité stratégique que seule l'US Navy met en oeuvre à partir de ses bâtiments de surface.

Au niveau des sous-marins, il est vraisemblable qu'un nouveau tir d'essai du M-51 aura lieu prochainement, après l'échec de mai 2013.

Le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillera de Toulon dans les premiers jours de janvier à destination de l'océan indien. Au moment du départ, le président de la République viendra à bord, le 14 janvier, pour y présenter (dans un format réduit par rapport aux cérémonies traditionnelles) ses voeux aux armées. Dans le Golfe, les avions du Charles-de-Gaulle participeront à l'opération Chammal en Irak, au côté du La Motte-Picquet. La mission durera plusieurs mois. Auparavant, le porte-avions acceillera une émission spéciale de Michel Drucker, le 1er janvier sur France 2. Le porte-avions sera encore disponible en 2016, avant une longue immobilisation pour travaux (IPER).

Dans le même temps, la Marine poursuit ses missions permanentes, liées à l'action de l'Etat en mer et à la dissuasion nucléaire. Fin novembre, à la demande des Britanniques, elle a ainsi participé à la traque d'un sous-marin russe devant la base stratégique de Faslane, engageant un Atlantique 2 et la frégate La Motte-Picquet.

En moyenne, 35 bateaux sont à la mer en permanence, avec 5000 marins. Ces derniers seront au centre de la nouvelle campagne de recrutement, qui sera lancé le 13 janvier.

De : Jean-Dominique Merchet

Source : lopinion.fr

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/marine-navigue-2025-19745

Relayé par P.F

La Marine navigue au 2025...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article