Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Jusqu’à 1300 soldats américains supplémentaires en Irak dès janvier

22 Décembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Amérique du Nord, #Proche-Orient- Moyen-Orient- Monde Arabe

Jusqu’à 1300 soldats américains supplémentaires en Irak dès janvier

Jusqu’à 1300 des 1.500 soldats américains supplémentaires annoncés cet automne, dont environ 1.000 soldats de la 82e division aéroportée de l’armée, vont commencer à se déployer en Irak à la fin de janvier.

«Leur mission sera de former, conseiller et d’aider les forces de sécurité irakiennes», a déclaré cette semaine aux journalistes le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby lors d’un briefing du Pentagone.

«Ce déploiement fait partie des 1.500 soldats supplémentaires que le Président a autorisé en novembre.», a-t-il précisé.

Quant aux quelque 300 soldats sur les 1.300 qui se déploient en même temps que le 82nd Airborne. ils proviendront, eux, de plusieurs unités et joueront un rôle de soutien, a aussi déclaré le contre-amiral.

Le 7 novembre, les États-Unis avaient annoncé le quasi doublement de leur contingent en Irak, avec l’envoi de 1.500 conseillers militaires américains supplémentaires pour conseiller et entraîner les forces irakiennes, y compris kurdes, dans la guerre contre l’organisation État islamique (EI).

Le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, avait alors pris la peine de préciser que ces troupes, «ne seront pas engagées dans les combats», mais le contre-amiral Kirby avait bien indiqué que ces soldats seront «capables de se défendre».

L’envoi de ces militaires supplémentaires portera le contingent américain en Irak à 3.100 soldats.

Après Bagdad et Erbil, direction Al-Anbar

Jusqu’à maintenant, quelque 600 conseillers militaires sont déployés à Bagdad et Erbil, et 800 soldats assurent la sécurité de l’ambassade des États-Unis et de l’aéroport de Bagdad.

«Ce qui rend ce [déploiement] si différent », explique Kirby, est que les équipes seront déployées dans la zone de la province d’Al-Anbar et au nord de Bagdad.
Ils auront encore la tâche de «conseiller et aider au même niveau de quartier général supérieur, [que] les 12 équipes qui le font déjà».

La quasi totalité de la province d’Al-Anbar est actuellement aux mains des djihadistes.

Alors que les troupes américaines seront en interaction directe avec les troupes irakiennes, le porte-parole du Pentagone a souligné que ces interactions se produiront toutefois dans un environnement de formation et non de combat.

La mission globale est toujours axée sur la formation de 12 brigades irakiennes, dont neuf des forces de sécurité irakiennes elles-mêmes et trois des peshmergas.

Par ailleurs, «Alors que la mission de formation est en cours, l’armée américaine continue de mener des frappes aériennes à un rythme approprié et avec un sens approprié de précision et d’urgence» , a aussi déclaré Kirby, soulignant au passage le succès des peshmergas au Mont-Sinjar, où ils ont brisé cette semaine le siège de l’État islamique et se prépare à reconquérir la ville encore aux mains du groupe djihadistes.

Source : 45eNord.com

Relayé par : Philippine Sottas

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article