Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

EI: les Canadiens reprennent les frappes en Irak, les Kurdes infligent une raclée aux djihadistes en Syrie

1 Décembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Amérique du Nord, #Moyen Orient

EI: les Canadiens reprennent les frappes en Irak, les Kurdes infligent une raclée aux djihadistes en Syrie

Les Canadiens, qui n’avaient joué la semaine dernière qu’un rôle de soutien, ont repris les frappes en Irak pendant qu’en Syrie, à Kobané, indique le commandement de l’opération IMPACT, alors que les Kurdes ont infligé une raclée à l’État islamique où au moins 50 combattants djihadistes ont péri en 24 heures, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), l’un des plus lourds bilans pour les djihadistes depuis qu’ils tentent de s’emparer de cette ville kurde syrienne frontalière de la Turquie.

Le groupe ultra-radical, qui contrôle de vastes territoires en Syrie et en Irak, tente de conquérir Kobané depuis la mi-septembre, mais se heurte à la résistance farouche des Kurdes soutenus par la coalition internationale qui mène des raids contre l’EI en Syrie depuis le 23 septembre.

Les djihadistes «ont péri dans des frappes aériennes de la coalition dirigée par les États-Unis, dans les violents combats contre les Kurdes et dans cinq attaques suicides menées à travers Kobané», a indiqué l’OSDH, un organisme indépendant qui peut compter sur un vaste réseau d’informateurs sur le terrain.

L’EI a de son côté mené pour la première fois samedi une double attaque suicide contre le poste-frontière tout proche de la ville, contrôlé par les Kurdes.

Après avoir reculé face aux Kurdes ces dernières semaines grâce notamment aux frappes de la coalition, «les djihadistes ont tenté de surprendre les forces kurdes par ces attaques suicide, mais ont échoué», a indiqué le directeur de l’OSDH.

Si les djihadistes étaient parvenus à s’emparer du poste-frontière, ils couperont la route d’approvisionnement des Kurdes et encercleront totalement la ville, dont la prise leur permettrait de contrôler une longue bande territoriale à la frontière syro-turque.

Les avions de la coalition ont également conduit samedi soir de nombreuses frappes sur Raqa et dans les environs de cette ville du nord devenue à toutes fins pratiques la «capitale» de l’EI, touchant 30 positions djihadistes, a aussi indiqué l’OSDH, sans pouvoir toutefois fournir de bilan des victimes.

«Cela faisait longtemps qu’un nombre aussi élevé de cibles n’avaient pas été visées», a cependant souligné Rami Abdel Rahmane.

La coalition continue de pilonner l’EI en Irak

En Irak, la coalition a mené 13 frappes et le Canada, qui n’avait pas effectué de frappes la semaine dernière, se cantonnant dans un rôle de soutien, a revenu aussi à un rôle offensif et a effectué le 28 des frappes à une soixantaine de kilomètre de Ramadi.

Alors que des missions de coalition ont été menées en appui aux opérations terrestres des Forces de sécurité irakiennes dans les environs de Hit, dans la province d’Anbar «le 28 novembre 2014, des CF188 Hornets des Forces armées canadiennes (FAC) ont frappé une cible du groupe ISIL au moyen de munitions à guidage de précision», indiqué le commandement de l’opération IMPACT, la contribution canadienne à la lutte contre l’État islamique.

Encore une fois, le commandement de l’opération souligne que le fait de frapper les positions de combat de l’État islamique affaiblit les capacités de lutte du groupe et soutient la liberté de mouvement des Forces de sécurité irakiennes dans la région.

Mais on estime que le groupe l’État islamique compte de 20 000 à 30 000 combattants en Irak et en Syrie, dont environ 15 000 recrues étrangères. Le groupe s’est emparé du matériel, comme des chars, des pièces d’artillerie et d’autres véhicules légers,notamment lors de ses victoires contre les forces irakiennes en juin.

Les combattants de l’État islamique n'en mène plus aussi large depuis le début des frappes en août, auxquelles s’est joint le Canada en octobre, mais, tel que les récents événements à Kobané relatés dans cet article le démontrent, la clé de la victoire contre le groupe extrémiste, réside toujours dans la capacité des forces locales au sol à tirer profit de l’appui de la coalition.

Par Jacques N. Godbout

Le 30/11/2014

Article tiré de 45eNord.ca (Canada)

http://www.45enord.ca/2014/11/ei-les-canadiens-reprennent-les-frappes-en-irak-les-kurdes-infligent-une-raclee-aux-djihadistes-en-syrie/

Article relayé par A.L.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article