Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Raids syriens sur Raqa, fief de l’EI: 63 civils tués

26 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Proche-Orient- Moyen-Orient- Monde Arabe

Photo fournie le 19 octobre 2014 par l’agence syrienne Sana des forces armées syriennes près d’Alep (Archives/AFP)

Photo fournie le 19 octobre 2014 par l’agence syrienne Sana des forces armées syriennes près d’Alep (Archives/AFP)

Au moins 63 personnes, en majorité des civils, ont été tuées mardi dans les raids les plus meurtriers de l’armée de l’air syrienne jamais effectués sur la ville de Raqa, fief du groupe Etat Islamique (EI), a affirmé une ONG. L’EI a par ailleurs lapidé deux jeunes hommes en affirmant qu’ils étaient homosexuels. Il s’agit de ses premières exécutions pour ce motif.

«Parmi les 63 morts figurent au moins 36 civils. Il y a également 20 corps non identifiés qui peuvent être ceux de civils ou de djihadistes ainsi que des lambeaux de corps de sept autres personnes», a indiqué le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Selon lui, la zone industrielle de Raqa, située dans le nord du pays, a été la cible de deux raids aériens. «À la suite du premier raid, les gens ont accouru pour secourir les victimes et c’est à ce moment-là que le second s’est produit », a expliqué M. Abdel Rahmane.

Raqa est le seul chef-lieu de province que contrôle le groupe extrémiste sunnite EI depuis son apparition en Syrie au printemps 2013. La ville est devenue son bastion.

Le gouvernement syrien a lancé de fréquentes attaques contre Raqa et d’autres positions de l’EI dans le nord et l’est de la Syrie ces derniers mois. Mais selon les militants, la plupart des victimes des raids sont des civils.

Les Kurdes avancent à Kobané

Dans le nord de la Syrie également, les combattants kurdes ont avancé dans la nuit de dimanche à lundi à Kobané, où ils combattent depuis mi-septembre les djihadistes de l’EI, a affirmé l’OSDH.

Selon ce dernier, les combattants des YPG (Unités de protection du peuple) ont progressé dans l’est et le nord-est de cette ville frontalière avec la Turquie. «Au moins, 18 membres de l’EI ont été tués et un certain nombre de combattants kurdes», a déclaré Rami Abdel Rahmane, en faisant état de l’utilisation d’armes lourdes par les deux parties.

Djihadistes et combattants kurdes se partagent Kobané à la suite d’une offensive de l’EI lancée il y a trois mois. Après avoir réussi à la stopper, les Kurdes sont parvenus à reprendre une partie du terrain perdu, grâce à l’aide de frappes de la coalition menée par les États-Unis et de renforts de combattants kurdes d’Irak.

L’EI a en outre lapidé deux jeunes hommes en affirmant qu’ils étaient homosexuels, a indiqué l’OSDH. L’EI a déjà, dans le passé, lapidé plusieurs femmes accusées d’adultère, notamment à Raqa.

Source : 42eNord.ca

Relayé par : Philippine Sottas

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article