Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Mistral : Hollande devra prendre ses responsabilités !

15 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #France, #Russie-CEI, #Armement

François Hollande s'apprête à prendre l'une des décisions les plus difficiles de son quinquennat. L'une de celles pour lesquelles le choix est entre une option détestable et une autre pire encore.

La France avait fait le pari, en 2011, de vendre deux navires de guerre à la Russie. Le président de l'époque estimait que l'adversaire d'hier devait désormais être traité en partenaire. Il comptait sur son homologue officiel de l'époque, Dimitri Medvedev, pour changer le pays… Pari risqué, pari raté.

Les arguments en faveur du respect du contrat sont forts. Il s'agit de la parole de la France : une rupture du contrat pourrait avoir un impact négatif sur d'autres en cours de négociation (Rafale en Inde…). L'avenir des chantiers navals STX est en cause. Nous devrions, en cas d'annulation, payer le prix fort. Et une telle annulation pourrait creuser encore un peu le fossé entre la Russie et l'Occident.

Mais les arguments en sens inverse sont peut-être encore plus forts. Les conditions fixées par Paris pour l'exécution du contrat ne sont pas réunies - l'application par Moscou du cessez-le-feu en Ukraine laisse pour le moins à désirer - et l'argument de la « parole de la France » joue ainsi dans les deux sens. Les sommes en cause ne sont guère supérieures à ce que l'Etat devra payer pour l'annulation de l'écotaxe. On surévalue sans doute l'impact potentiel de cette affaire sur la vente des Rafale à l'Inde. Livrer ces bateaux n'aurait pas de bénéfice politique : vu la manière dont le pouvoir russe fonctionne aujourd'hui, ce n'est pas en le faisant que nous nous ferons respecter… Enfin et surtout, une décision de livraison aurait un coût majeur vis-à-vis de nos partenaires et de nos alliés. Nous risquons de nous brouiller pour longtemps avec la Pologne et les pays Baltes, notamment, mais aussi avec le Japon, qui craint l'emploi de ces navires, et avec les Etats-Unis. Or l'Europe est notre avenir. C'est aussi un marché important (Pologne notamment). Et le risque de représailles de la part du Congrès américain n'est pas mince, avec un coût financier et industriel peut-être significatif.

Alors que faire ? « Vendre » ces bateaux à l'Europe ? Nos partenaires ne sont pas intéressés. Sans compter la complexité d'une telle option sur les plans juridique (les coques sont partiellement russes) et militaire (les bateaux sont construits aux spécifications russes)…

Il convient déjà de ne pas appréhender cette affaire en ayant à l'esprit une vision romantique de la diplomatie française. Nous ne sommes plus au XIXe siècle, et la tentation du partenariat franco-russe n'a pas de sens dès lors que Moscou s'est exclu lui-même, au moins temporairement, de l'ordre européen.

Quant à invoquer les mânes du général de Gaulle, c'est risqué : personne ne sait comment de Gaulle aurait réagi à l'annexion de la Crimée. Il aurait d'ailleurs sans doute procédé comme il l'avait fait après l'occupation par Israël des territoires palestiniens en 1967 : en refusant d'honorer le contrat de vente des avions Mirage…

Il est possible de donner une dernière chance à Moscou. La France peut retarder la livraison du premier navire, le « Vladivostok » - sans doute au prix de pénalités - pour quelques semaines, le temps de voir si la Russie décide l'apaisement dans le dossier ukrainien.

Ensuite, nous devrons prendre nos responsabilités. La décision de l'Elysée devra être prise en fonction de la meilleure évaluation possible des conséquences à moyen et long terme d'une décision de livraison ou d'annulation. Mais, quel que soit le choix fait, il faudra l'assumer pleinement.


De : Bruno Tertrais

Bruno Tertrais est politologue, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique.
Source : lesechos.fr

http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0203911579200-mistral-hollande-devra-prendre-ses-responsabilites-1064173.php?JaGdU0GYzUmOPpZV.01#xtor=CS1-31

Relayé par P.F

Mistral : Hollande devra prendre ses responsabilités !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article