Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Marché du Famas : Humbert reste dans la course

14 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #France, #Armement

Le 14/11/14

Le groupe italien Beretta et sa filiale française Humbert basée dans la Loire font partie de la short-list des entreprises qui vont pouvoir répondre à l'appel d'offres de la DGA. L'autre candidat régional, le stéphanois Verney-Carron, n'a pas été retenu.

La direction générale de l'armement (DGA) du ministère de la Défense a rendu sa short-list : une poignée d'entreprises va pouvoir répondre à l'appel d'offres pour le remplacement du fusil d'assaut Famas. Parmi elles figure le groupe italien Beretta (3 000 salariés, 600 millions d'euros de CA) qui avait déposé un dossier de candidature conjointement avec sa filiale française Humbert (47 salariés, 30 millions d'euros de CA), implantée à Veauche dans la Loire.

En revanche, le dossier de la société Verney-Carron n'a pas été retenu. L'armurier stéphanois, qui espérait pouvoir proposer son fusil d'assaut Fast, n'avait vraisemblablement pas la taille requise pour répondre à l'appel d'offres. L'entreprise familiale fondée en 1820 réalise en effet un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros (contre 80 millions requis au minimum).

90 000 fusils

Rappelons que le marché de remplacement du Famas porte sur une période de quinze ans et vise à produire 90 000 fusils et 8 000 lance-grenades. Soit un business total de près de 300 millions d'euros.

Si Beretta venait à remporter le marché, la manne serait substantielle pour la société Humbert, qui serait en charge de la maintenance opérationnelle de l'ensemble. Fin juin, le dirigeant de la PME veauchoise, Pierrick Mazodier, nous confiait que cela doublerait son activité et permettrait une création d'emplois « conséquente ». En effet, la durée de vie d'un fusil étant d'une trentaine d'années, sa maintenance rapporte généralement davantage que sa vente.

Premières livraisons en 2017

Beretta compte sur le fait qu'il est actuellement le seul fournisseur européen à disposer d'une importante filiale en France. Autre argument de poids, son fusil d'assaut, l'ARX 16, a déjà été livré à 44 000 exemplaires, dont 25 000 pour la seule armée italienne.

Le choix final du ministère de la Défense devrait être connu à la fin de l'année prochaine. Les premières livraisons du futur fusil d'assaut de l'armée française sont prévues pour 2017.

De : Yann Petiteaux

Source : latribune.fr

http://acteursdeleconomie.latribune.fr/strategie/defense-aeronautique/2014-11-13/marche-du-famas-humbert-reste-dans-la-course.html

Relayé par P.F

Beretta compte sur le fait qu'il est actuellement le seul fournisseur européen à disposer d'une importante filiale en France. (Crédits : DR)

Beretta compte sur le fait qu'il est actuellement le seul fournisseur européen à disposer d'une importante filiale en France. (Crédits : DR)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article