Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Les négociations de paix entre l'Etat et les FARC suspendues en Colombie

18 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Amérique latine

La Colombie a suspendu jusqu'à nouvel ordre les négociations de paix avec la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), en réplique à l'enlèvement d'un général dans l'ouest du pays, ont annoncé dimanche 17 novembre les autorités. Ruben Alzate a disparu dans une zone rurale près de Quibdo, la capitale de la province du Choco, où il dirigeait une force spéciale de l'armée.

Selon Bogota, le général a été enlevé avec un autre militaire et une conseillère de l'armée lors d'un déplacement en civil dans le cadre de la supervision d'un projet énergétique. « Nous exigeons des ravisseurs (tout indique qu'il s'agit des FARC) qu'ils le libèrent au plus vite, sain et sauf », a indiqué le président Juan Manuel Santos, dans un message publié sur son compte Twitter, avant l'annonce de la suspension des négociations.

PAS DE CESSEZ-LE-FEU SUR LE TERRAIN

Sous l'égide du chef de l'Etat colombien, le gouvernement colombien menait depuis le 19 novembre 2012 des pourparlers avec les FARC, délocalisés à Cuba, mais sans cessez-le-feu sur le terrain militaire, afin de tenter de résoudre un conflit armé d'un demi-siècle.

Principale rébellion du pays et la plus ancienne d'Amérique latine, les FARC comptent encore officiellement près de 8 000 combattants, essentiellement repliés dans les zones rurales de Colombie. Depuis 2012, la guérilla s'est engagée à ne plus enlever de civils contre rançon, se réservant le droit de capturer des policiers ou des militaires, qu'elle considère comme des prisonniers de guerre.

Source: Lemonde

Relayé par Charline Moireau

Les négociations de paix entre l'Etat et les FARC suspendues en Colombie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article