Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Le Forum d’Halifax 2014, reflet d’une année de turbulences et d’inquiétudes

24 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Amérique du Nord

Le ministre de la Défense canadienne Rob Nicholson et son collègue de la Justice, Peter MacKay, ont tracé le bilan du Forum sur la sécurité internationale d’Halifax qui s’est déroulé lu 21 au 23 novembre 2014 dans la capitale de la province canadienne de Nouvelle-Écosse (Forum d’Halifax)

Le ministre de la Défense canadienne Rob Nicholson et son collègue de la Justice, Peter MacKay, ont tracé le bilan du Forum sur la sécurité internationale d’Halifax qui s’est déroulé lu 21 au 23 novembre 2014 dans la capitale de la province canadienne de Nouvelle-Écosse (Forum d’Halifax)

La 6e édition du Forum international d’Halifax sur la sécurité, marquée par la menace russe et où planait aussi l’ombre de la menace islamiste, s’est conclu ce dimanche 23 novembre après un événement inusité la veille, quand le groupe l’État islamique a détourné le hashtag du Forum pour diffuser une vidéo de propagande.

Contrairement aux autres sommets mondiaux, le Forum d’Halifax se conclut comme toujours sans qu’aucune résolution ou communiqué ne soit publiés. Là n’est pas le but du Forum où, pour une sixième année consécutive, des théoriciens, des décideurs et des intervenants provenant de nombreux pays se sont réunis pour discuter entre eux de la sécurité de notre monde.

Encore une fois, le ministre canadien de la Justice Peter MacKay, qui était ministre de la Défense lors des premières années du Forum, a insisté pour dire que ce sont les conversations informelles dans les couloirs entre tous ces responsables internationaux qui n’ont parfois jamais eu la chance de se rencontrer auparavant ou les contacts qui y sont établis qui font la «magie de Halifax».

Mais les journalistes ont eu malgré cela de quoi se mettre sous la dent.

Les Canadiens inquiets

Cette année à la veille de l’ouverture, comme pour donner le ton, l’organisation du Forum et l’institut de sondage Ipsos, une des principales entreprises mondiales de recherche de marché et d’opinion, ont publié une nouvelle étude sur la perception globale des crises actuelles qui montrent une inquiétude croissante des citoyens face aux menaces et dangers de notre monde.

Cette étude, menée avec le plus grand sérieux et qu’on ne saurait taxer d’alarmiste, révèle, notamment, que deux tiers des Canadiens croient vivre dans un monde de plus en plus dangereux et craignent maintenant l’éclatement d’un grave conflit armé.

La défense de l’Amérique

Dès les premières heures du Forum, le ministre canadien de la Défense, Nicholson, s’est déclaré favorable à une stratégie de défense commune Canada/ États-Unis.

À la séance de discussion intitulée «Fortress North America: How Glorious? How Free?» le 21 novembre, le ministre Nicholson a également rejeté l’idée selon laquelle une telle stratégie de défense commune entre le Canada et les États-Unis minerait la souveraineté canadienne.

Outre le ministre Nicholson, les participants à la séance de discussion étaient le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense, des Forces armées canadiennes, le général Frank Grass, chef du Bureau de la Garde nationale des États-Unis et le général Charles Jacoby, commandant du Commandement de l’Amérique du Nord et Commandement de la Défense aérospatiale de l’Amérique du Nord;

La menace russe

Pour le général Jacoby, la menace russe est bien réelle.

Dès le mois d’août dernier, 45eNord.ca avait fait état d’une recrudescence inhabituelle des incursions russes dans notre zone de défense aérienne ou près de cele-ci.

Le Général Jacoby est l’un des sept généraux quatre étoiles qui participaient au Forum d’Halifax. Il a servi dans l’armée américaine 37 ans, incluant des séjours en Afghanistan, en Irak et en tant que chef de la stratégie au Pentagone.

Il a pris le commandement en août 2011 du NORAD, le commandement binational canado-américain de la défense aérienne du continent, dont siège est au Colorado et où travaillent ensemble 200 Canadiens et 1500 Américains

C’était la quatrième participation du général au Forum de Halifax.

Le général Jacoby a très clairement indiqué qu’il y eu une augmentation marquée de l’activité militaire russe dans et autour de l’Amérique du Nord depuis la crise en Crimée.

«La menace russe a gagné en volume et ‘stridence’ depuis l’Ukraine et la Crimée», a-t-il déclaré aux médias à l’occasion du Forum. «Je pense que nous avons clairement vu que les menaces vont maintenant au-delà de la menace extrémiste et nous voyons la Russie émerger comme un problème pour nous en matière de sécurité».

«La Russie a conservé la capacité de frapper nos deux pays [le Canada et les États-Unis, ndlr] d’une manière que n’a aucun autre pays. Ils [les Russes, ndlr] ont continué à investir et à démontrer qu’ils vont conserver cette capacité de le faire», a dit le général américain.

Et, de fait, en septembre dernier, les Russes remettaient ça et une patrouille de leurs bombardiers a volé à environ 40 miles nautiques du continent américain, testant, selon la plupart des observateurs, nos capacités de réaction.

Quand les CF-18 ont été envoyés pour intercepter les deux bombardiers à longue portée russes, ils les ont rencontré les avions russes dans la mer de Beaufort, de dire le général Jacoby.

Le défi de Nicholson aux Russes

Mais qu’à cela ne tienne, et le Canada a profité de ce sommet où, pour reprendre les mots du ministre MacKay, les Russes bien qu’absents ont des oreilles, pour défier encore une fois Moscou.

Lors d’une table ronde au Forum sur la sécurité internationale à Halifax au deuxième jour du sommet, le 22 novembre, se faisant l’écho des propos de son chef, le ministre de la Défense Rob Nicholson a exhorté la Russie à sortir de l'Ukraine, qualifiant de «complètement inacceptable» ce qui s’y passe.

Le ministre canadien a aussi ajouté que les Ukrainiens méritaient la liberté pour laquelle ils s’étaient battus.

Et le ministre Nicholson a également déclaré que le Canada fait tout ce qu’il peut pour s’opposer au conflit, que le président russe Vladimir Poutine ne capte pas le message, mais que le Canada ne laissera pas tomber, «que cela prenne cinq ou 50 ans».

L’ombre de l’État islamique

L’ombre de la menace islamiste a aussi planer sur le Forum et l’État islamique, a trouvé une façon assez inusitée de ne pas se faire oublier

Il était un temps où les terroristes détournaient des avions, aujourd’hui, ils détournent des mots-clés: l’État islamique a quant à lui réussi à détourner un temps le mot-clé #HISF2014 du Forum sur la sécurité international d’Halifax, révèle le président du Forum dans un communiqué samedi 22 novembre.

Alors que les 300 participants de 60 pays de tous les continents discutaient sécurité à Halifax, le groupe ultra-radical a utilisé le hashtag du Forum pour faire circuler une vidéo de propagande mettant en vedette le captif britannique, John Cantlie.

Le président du Forum a tout de même pris tout cela avec philosophie. «L’État islamique utilise le hashtag de notre Forum, #HISF2014, pour faire circuler une vidéo de propagande mettant en vedette un captif britannique, John Cantlie. Nous comprenons que l’État islamique envoie également des messages aux participants et au personnel de ce Forum», a déclaré le président du Forum, Peter Van Praagh, mettant toutefois en garde les participants au Forum contre la propagande du groupe extrémiste sur les médias sociaux.

La menace islamiste au Canada

Au Forum, le ministre de la Justice, Peter MacKay, a réitéré quant à lui sa volonté de présenter avant Noël à la Chambre des Communes une série des mesures législatives visant à protéger le public contre le terrorisme.

Les mesures donneraient à la police plus de pouvoirs pour permettre des arrestations préventives et comprendrait une nouvelle loi pour faire face à des gens qui favorisent ou soutiennent le terrorisme en ligne.

Ces mesures ont été promises par le gouvernement Harper à la suite de la mort le mois dernier de deux soldats, dont un jeune réserviste de 24 ans, le caporal Nathan Cirillo, qui montait la garde au Monument commémoratif de guerre à Ottawa et a été abattu par un partisan du djihad.

«Ça ne va pas être qu’une seule loi, seulement une réponse législative», a toutefois précisé le ministre MacKay lors du Forum. «C’est un ensemble de choses que nous examinons. Nous le faisons d’une manière réfléchie, de façon mesurée, et pas qu’en réaction aux événements».

Le ministre a également dit qu’il songe à imiter le Royaume-Uni, qui permet de détenir un suspect de terrorisme 28 jours avant de décider de l’inculper.

Une année de turbulences et d’inquiétudes

«Le Forum d’Halifax sur la sécurité internationale est passé d’un simple concept – celui de présenter les idées canadiennes au reste du monde – à la tribune par excellence pour discuter des enjeux liés à la sécurité mondiale. Halifax est maintenant reconnu dans le monde entier comme l’endroit où a lieu un forum qui traite de questions en matière de défense et de sécurité dans une perspective nouvelle et engageante», a déclaré le ministre Nicholson à la clôture du Forum.

«Nous nous sommes rencontrés dans le contexte d’une année de turbulence et d’inquiétudes et nous abordons les défis à venir alors qu’un réseau de penseurs se sont engagés à améliorer nos perspectives de paix», a déclaré pour sa part en ce dernier jour le président du Forum Peter Van Praagh.

«Le 2014 Forum sur la sécurité internationale d’Halifax a uni les personnes qui sont sur le terrain pour faire aux menaces, les auteurs qui stimulent et influencent la pensée du monde sur la sécurité, et les décideurs qui font les choix difficiles. Ces personnes ont eu une conférence réussie aujourd’hui et ont défini le programme de sécurité pour l’année à venir», a dit à la clôture du Forum Peter Von Praagh.

«Nos systèmes, avec des valeurs qui mènent à la démocratie et la paix sont mieux que l’alternative. Prenons soin de les assurer fermement en 2015.», a finalement conclu le président du Forum.

Source : 45eNord.ca

Relayé par : Philippine Sottas

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article