Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

IRAN. La tentation de l'accord nucléaire

21 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Proche-Orient- Moyen-Orient- Monde Arabe

Vaut-il mieux un accord imparfait ou pas d'accord du tout ? Cette question centrale à toute négociation diplomatique se pose avec une acuité particulière s'agissant de l'Iran et de l'arme atomique. Et la réponse ne conditionne pas seulement le sort de l'Iran, mais aura des conséquences palpables sur les équilibres dans cette partie du monde et au-delà. Les négociateurs iraniens et ceux du "P5+1" selon le jargon diplomatique, c'est-à-dire chinois, américains, russes, français, britanniques et allemands, ainsi que les représentants de l'Union européenne tentent de conclure un accord, avant la date butoir du 24 novembre, sur la réduction du nombre de centrifugeuses et autres paramètres techniques destinés à assurer que l'Iran ne se dotera pas de sitôt de l'arme atomique en échange d'une levée des sanctions internationales. Les dates butoirs n'ayant rien de sacré, les négociateurs ne sont pas encore au bout de leurs peines. Mais chacun sait que l'enjeu va bien au-delà de l'arme atomique, surtout depuis que l'irruption brutale des djihadistes de l'Etat islamique autoproclamé a modifié les équilibres dans le monde arabo-musulman. Par un de ces retournements dont l'histoire a le secret, l'Iran et le grand Satan américain d'hier ont le même ennemi, ce qui n'en fait pas nécessairement des alliés. Mais ça peut aider... Signe des temps nouveaux, Barack Obama a écrit une lettre improbable à l'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien, l'homme qui aura le dernier mot - et il a reçu une réponse. Il est devenu presque banal de rencontrer le président iranien Hassan Rohani, un modéré dans le contexte local, contrairement à son prédécesseur, Mahmoud Ahmadinejad, au côté duquel on ne s'affichait pas. Mais un échange Obama-Khamenei reste inédit. Realpolitik Ca fait longtemps, évidemment, que l'on sait que l'Iran est tout sauf monolithique, que la structure du pouvoir ne ressemble à aucune autre, avec un partage inégal entre le pouvoir théocratique du guide et celui plus modeste du président élu ; longtemps, aussi, que l'on a compris qu'existait une société civile vivante malgré le carcan, descendue dans la rue lorsqu'elle s'est fait voler son élection en 2009, ou prompte à se mobiliser lorsque les femmes se font vitrioler pour quelques libertés avec les codes rigoristes. Dimanche dernier, Téhéran a été bloqué par une foule immense réunie grâce aux réseaux sociaux et aux SMS échangés entre jeunes, non pas pour défendre la révolution, mais pour pleurer une star pop, Morteza Pashaei, mort d'un cancer à seulement 30 ans. La nouvelle génération a soif de normalité dans une société qui ne l'est pas. Cela ne suffit pas à occulter la nature théocratique et autoritaire du régime, ses agissements à l'étranger (Syrie, Liban...), et bien sûr son ambition nucléaire qui effraie. Comme l'écrivait le spécialiste de la région Jean-Pierre Filiu sur Rue89, "l'Iran, pompier pyromane du Moyen-Orient, ne saurait en être le gendarme". Mais le changement de contexte régional et les évolutions internes poussent les diplomaties occidentales à privilégier la realpolitik et à ne pas rejeter la possibilité d'un accord, même imparfait. Un accord qui passerait aussi, ce n'est pas indifférent en ces temps au parfum de guerre froide, par la Russie, membre du "P5+1", garant potentiel du respect de certaines clauses. Tout ceci se produit au grand dam d'Israël, qui fait campagne bruyamment contre un accord que l'Etat hébreu juge dangereux, mais aussi de l'Arabie saoudite qui le dit plus discrètement. Dans cette région profondément déstabilisée, la tentation d'une "percée" avec l'Iran, l'un des Etats clés du Moyen-Orient, est forte. A condition que l'accord puisse être le moins imparfait possible...

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141120.OBS5675/iran-la-tentation-de-l-accord-nucleaire.html

Relaye par Armand Taï

IRAN. La tentation de l'accord nucléaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article