Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Face au Watchkeeper, le drone Patroller de Safran joue crânement sa chance

25 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Armement, #France, #Amérique latine

Le 25/11/14

Le drone tactique Patroller a réalisé un ensemble d'essais en vol permettant de démontrer la faisabilité d'intégration d'un drone dans un espace aérien partagé suivant la réglementation de l'aviation civile et les procédures du contrôle aérien.

Sagem (groupe Safran) est décidé à vendre chèrement sa peau dans l'appel d'offre du ministère de la Défense pour l'achat d'un drone tactique de nouvelle génération en vue de remplacer les SDTI de l'armée de terre. Même si le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers a une préférence pour le drone rival développé par Thales UK, le Watchkeeper. Ainsi, la filiale défense de Safran vient de réaliser avec son drone Patroller "un ensemble d'essais en vol permettant de démontrer la faisabilité d'intégration d'un drone dans un espace aérien partagé suivant la réglementation de l'aviation civile et les procédures du contrôle aérien".

Réalisée à proximité de Toulouse, cette campagne d'une vingtaine de vols a été conduite dans le cadre du programme européen SESAR, un programme européen civil visant à moderniser les systèmes de gestion du trafic aérien. Sagem a fait équipe avec la DSNA (Direction de la Sécurité de la Navigation Aérienne), le laboratoire de l'ENAC (École Nationale d'Aviation Civile) et Rockwell Collins France au sein du projet ODREA, programme de démonstration opérationnelle d'un système de drone dans l'espace aérien européen.

Une belle promotion pour le Patroller

A l'occasion de cette compagne d'essais, Sagem a démontré en vol, a-t-il assuré dans un communiqué publié jeudi, "une fonction complète d'anticollision, qui est l'un des verrous principaux à lever pour l'insertion des drones dans un espace aérien civil partagé avec des aéronefs pilotés". Ce système « voir et éviter », développé par Sagem et intégré à la chaîne de contrôle du Patroller, se compose d'une combinaison de capteurs de détection de trafic, dont un capteur optronique infrarouge, et d'un module d'estimation du risque de collision et de génération de trajectoires d'évitement automatique.

"Au cours des essais en vol, ce système embarqué a été mis en œuvre avec succès dans différents scénarios de conflit avec un avion plastron mis à disposition par l'ENAC, permettant ainsi au Patroller de détecter et d'éviter un risque de collision, sans l'intervention d'un opérateur", a expliqué Sagem.

Cette campagne ODREA a également permis "de démontrer la capacité du Patroller à effectuer des approches sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac suivant les procédures définies par le contrôle aérien. Cette démonstration confirme la capacité d'un drone à s'insérer dans la zone terminale d'un aéroport international, sans impact sur le trafic et la sécurité". Véritable première en Europe, selon Sagem, cette campagne de vol, réalisée à l'issue d'une importante phase de validation par simulations effectuée par le consortium ODREA, est "une étape majeure de démonstration de l'état de l'art des solutions technologiques d'insertion des drones dans l'espace aérien civil non-ségrégué".

Une chance au Mexique

Outre la France, Sagem, qui dispose d'une expérience de 25 ans dans le développement et la fabrication des drones tactiques, mise sur un succès à l'export au Mexique où le groupe propose un important transfert de technologies. Le groupe revendique pour le Patroller, qui pourra être armé si le client le désire, une grosse demi-dizaine de sollicitations à l'export.

Développé en France par Sagem, le Patroller est un système de drone tactique multi-capteurs de classe 1 tonne. Grâce à sa conception modulaire, il peut emporter jusqu'à 350 kg de charge utile, en cellule ou en pods (optronique, radar et guerre électronique) pour des vols de 20 heures.

De : Michel Cabirol

Source : latribune.fr

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20141120trib66c107d6f/face-au-watchkeeper-le-drone-patroller-de-safran-joue-cranement-sa-chance.html

Relayé par P.F

Le drone tactique Patroller (Sagem) a démontré sa capacité à effectuer des approches sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac suivant les procédures définies par le contrôle aérien (Crédits : Sagem)

Le drone tactique Patroller (Sagem) a démontré sa capacité à effectuer des approches sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac suivant les procédures définies par le contrôle aérien (Crédits : Sagem)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article