Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Des armées monopolisées par la lutte contre les narcos

8 Novembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Amérique latine

En Amérique latine, l'essentiel des effectifs militaires est mobilisé sur des opérations contre les narcotrafics. Un constat qui révèle l'affaiblissement chronique des institutions face au crime organisé.

Dans quinze pays d'Amérique latine, 76 % des effectifs des forces militaires sont mobilisés pour la lutte contre le crime organisé. Ces deux dernières années, les soldats ont ainsi mené quelque 488 000 opérations de terrain en lien avec le narcotrafic à travers le continent, rapporte le quotidien mexicain Excelsior.

Ces chiffres émanent de la dernière étude du Resdal, un organisme regroupant des experts de la défense et de la sécurité en Amérique latine. Créé en 2001, le Resdal publie régulièrement un atlas comparatif de la défense en Amérique latine et aux Caraïbes, dont la dernière édition vient de sortir.

Un civil sur trois affecté par la violence

Le rapport des experts du Resdal note que les quinze pays étudiés auront cette année dépensé globalement plus de 71 milliards de dollars [56,7 milliards d'euros] dans la défense de la sécurité publique.

Avec le Brésil et la Colombie, le Mexique est l'un des pays qui consacrent le plus gros budget à cette lutte contre les cartels de la drogue, aux autres délits engendrés par le crime organisé : violences, assassinats, corruption, enlèvements et disparitions... ainsi qu'aux manifestations massives que ces délits suscitent (comme au Mexique ces dernières semaines, à la suite de la disparition des 43 étudiants mexicains).

Un tiers des populations civiles de l'Amérique latine serait affecté d'une manière ou d'une autre par des violences liées à la puissance du crime organisé. Sans compter les violences engendrées par la lutte armée des guérillas, ajoute le site Milenio.

Militarisation des sociétés

Résultat, note Milenio à la lecture de ces statistiques, "nous sommes de fait dans la militarisation de nos sociétés". Les institutions civiles ont été rongées par la corruption et l'argent facile proposé par les réseaux mafieux.

Malheureusement, "les politiques publiques contre la délinquance liée à la drogue n'ont été ni suffisantes ni efficaces. Tant que la pauvreté et l'absence d'horizon pour des millions de jeunes viendront grossir les rangs des cartels de la drogue, conclut le journal, nous continuerons à vivre sous la protection des militaires."

Source: courrierinternational

Relayé par: A.P

Des armées monopolisées par la lutte contre les narcos

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article