Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Vietnam: les États-Unis lèvent en partie leur embargo sur la vente d’armes

3 Octobre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Amérique du Nord, #Asie

Le 03/10/14

De 45enord.ca

C’est une levée partielle de l’embargo sur la vente d’armes au Vietnam qui a été annoncé ce jeudi par les États-Unis, afin que le pays puisse assurer sa sécurité maritime; message à peine voilé à la Chine qui a des différends territoriaux avec ses voisins asiatiques en mer de Chine méridionale.

Lors de leur entretien jeudi au département d’Etat, le secrétaire d’Etat (John Kerry) a informé le vice Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (vietnamien Pham Binh) Minh (…) du futur transfert d’équipements de défense concernant la sécurité maritime, a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Jennifer Psaki.

Cette mesure vise à appuyer les efforts du Vietnam pour améliorer sa connaissance de son domaine maritime et de ses capacités en matière de sécurité maritime, a dit la responsable américaine, sans jamais évoquer la Chine.

M. Kerry avait reçu en fin de matinée son homologue vietnamien, les deux anciens ennemis de la guerre du Vietnam s’étant beaucoup rapprochés ces vingt dernières années.

Le secrétaire d’Etat avait aussi reçu mercredi le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi, une rencontre assombrie par la crise politique à Hong Kong.

Les tensions restent vives en mer de Chine méridionale, dont la Chine revendique la quasi-intégralité.

Elle y a des différends territoriaux avec Brunei, la Malaisie, les Philippines et le Vietnam, ainsi qu’avec Taïwan, qui n’est pas membre de l’Association des nations d’Asie du sud-est (Asean: Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam).

Les relations ont été notamment très tendues ces derniers mois entre Pékin et Hanoï, après l’installation en mai d’une plateforme pétrolière chinoise près de l’archipel disputé des Paracels, qui a provoqué au Vietnam des émeutes antichinoises et a conduit les Etats-Unis à hausser le ton. La Chine a depuis retiré cette plateforme.

Lors d’une réunion de l’Asean en août à Naypyidaw, en Birmanie, John Kerry a réitéré l’importance des négociations d’un code de conduite contraignant pour gérer les disputes autour des eaux disputées.

Mais Pékin avait alors farouchement rejeté une proposition américaine appelant au gel des actions liées aux différends territoriaux en mer de Chine méridionale, et accusé Washington d’entretenir délibérément les tensions géopolitiques dans la région.

Un officier vietnamien effectue des repérages aériens, le 9 mars 2014 (Archives/Hoang Dinh Nam/AFP)

Un officier vietnamien effectue des repérages aériens, le 9 mars 2014 (Archives/Hoang Dinh Nam/AFP)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article