Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Le Pentagone veut des véhicules blindés moins lourds et plus agiles

8 Septembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Armement, #Amérique du Nord

Un char M1A2 Abrams s'exercant au tir à Fort Hood, Texas (Pfc. Paige Pendleton, 1st BCT Public Affairs, 1st Cav. Div. US Army)

Un char M1A2 Abrams s'exercant au tir à Fort Hood, Texas (Pfc. Paige Pendleton, 1st BCT Public Affairs, 1st Cav. Div. US Army)

De Opex360.com

Le 07/09/2014

Depuis que les chars d’assaut sont apparus sur le champ de bataille, lors de la Première Guerre Mondiale, l’on a toujours considéré qu’il fallait renforcer leur blindage pour améliorer la protection de leurs équipages. Et cette équation vaut aussi pour l’ensemble des véhicules blindés.

Ainsi, pour contrer les menaces liées aux engins explosifs improvisés (IED) en Irak et en Afghanistan, le Pentagone avait acquis des véhicules MRAP (Mine Resistant Ambush Protected), doté d’un blindage renforcé, avec une structure particulière permettant de dévier la déflagration ascendante d’une mine. Résultat : le taux de pertes pour les équipages de ces engins fut de 6%, contre 22% pour ceux d’un Humvee.

En outre, les armes anti-chars ne cessent de progresser. D’où, là-encore, l’application de l’idée simple qu’il faudrait renforcer le blindage des véhicules pour améliorer leur survavibilité. Mais ajouter de la cuirasse signifie alourdir le blindé, ce qui finit par limiter sa vitesse de déploiement et sa mobilité. Et c’est sans compter sur la hausse des coûts afférents, qu’ils soient de production ou de maintenance.

Aussi, pour le Pentagone, en particulier pour la Darpa, son agence de recherche et de développement, le temps est venu de mettre au point des technologies disruptives afin de concevoir des blindés qui seraient à la fois moins lourds, plus agiles et tout aussi protecteurs pour leurs équipages.

Pour cela, la Darpa a lancé le programme GXV-T ( Ground X-Vehicle Technology), inspiré par celui des X-Planes, à l’origine de maintes innovations en matière aéronautique, afin d’identifier les technologies qui permettront de briser le paragdime « plus de blindage = plus de protection » et de mettre au point des véhicules plus mobiles tout en garantissant la survie de leurs équipages.

« Nous avons l’intention de poursuivre la recherche de pointe et le développement fondamental pour rendre les futurs véhicules blindés de combat beaucoup plus mobiles, efficaces, sûrs et abordables », a en effet expliqué Kevin Massey, le directeur de ce programme à la DARPA.

Les objectifs du programme sont de réduire la taille et la masse d’un véhicule blindé de 50%, de même que son équipage, et d’augmenter sa vitesse de 100% ainsi que son agilité sur tous les types de terrains de 95%. En outre, il est aussi question de le rendre « furtif » en diminuant ses signatures optique, infrarouge, acoustique et électromagnétique.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article