Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Irak: des troupes américaines pourraient devenir nécessaire, admet le Général Dempsey

17 Septembre 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Amérique du Nord, #Proche-Orient- Moyen-Orient- Monde Arabe, #Terrorisme

Véhicules blindés de l’armée irakienne dans les rues de Baghdad le 11 août 2014 (Sabah Arar/AFP)

Véhicules blindés de l’armée irakienne dans les rues de Baghdad le 11 août 2014 (Sabah Arar/AFP)

Le 17/09/14

De 45enord.ca

Le Secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, et le chef d’État-major, Martin Dempsey, comparaissaient aujourd’hui devant le Comité des Forces armées du Sénat américain, n’excluent pas que les «conseillers militaires« américains en Irak accompagnent les forces irakiennes au combat et n’écartent plus l’idée que des forces terrestres américaines puissent devenir nécessaire.

Chuck Hagel a souligné que les États-Unis sont en guerre contre l’État islamique d’Irak et du Levant, qui s’est lui-même renommé l’État islamique tout court depuis ses victoires de juin et sa proclamation d’un «califat» dans les territoires conquis.

Il a prévenu que la lutte ne sera «ni facile, ni brève».

Devant le Comité des Forces armées du Sénat, Hagel et Dempsey ont défendu la stratégie annoncée la semaine dernière par le président Obama.

La stratégie américaine mise beaucoup sur les raids aériens.

Des 162 raids aériens américains, la majorité ont visé des cibles de l’EI autour du barrage stratégique de Mossoul, au nord du pays. Mais pour la première fois hier, des avions de chasse américains ont visé une position du groupe près de Bagdad, à 25 km au sud-ouest de la capitale.

Les Américains ont dorénavant l’intention de viser les «sanctuaires» et infrastructures du groupe extrémiste dans le cadre de ses futures frappes en Syrie et en Irak, une campagne aérienne «acharnée et longue», selon les mots du Général Dempsey.

En outre, le Congrès s’apprête à voter cette semaine sur la législation permettant l’administration d’armer et d’équiper des groupes rebelles syriens modérés qui combattent eux aussi l’État islamique de leur côté.

Prêt à allier plus loin

Mais si cette stratégie ne réussissait pas, le plus haut responsable militaire américain a déclaré qu’il n’exclurait pas de conseiller aux président l’utilisation de forces terrestres.

«Mon point de vue à ce stade est que cette stratégie est la voie à suivre», a déclaré Dempsey. «Je pense que cela va se révéler vraie [ que cette stratégie est la bonne, ndlr]. Mais, si cela ne s’avère pas et il y a des menaces pour les États-Unis, alors bien sûr, je voudrais revenir au président et faire une recommandation qui peut inclure l’utilisation des forces terrestres de l’armée américaine», a dit Dempsey..

En outre, le Pentagone pourrait dès maintenant envoyer ses conseillers militaires au front avec l’armée irakienne pour lutter contre le groupe État islamique, a indiqué le plus haut gradé américain.

«Si nous en arrivons au point où j’estime que nos conseillers doivent accompagner les troupes irakiennes dans leur offensive contre des cibles de l’Etat islamique, c’est ce que je recommanderai au président » Barack Obama, a déclaré le général Dempsey lors de l’audition au Sénat.

Ses déclarations contrastent avec les assurances répétées du président Barack Obama de n’envoyer aucune troupe américaine au combat en Irak, un peu plus de deux ans et demi après le retrait des derniers soldats américains du pays.

À l’heure actuelle, près de 300 conseillers militaires américains épaulent l’armée irakienne dans ses efforts contre le groupe Etat islamique, auteur d’une fulgurante offensive au nord du pays.

Quelque 300 autres conseillers devraient bientôt arriver en renfort.

Le général Dempsey a pris soin d’expliquer que ces conseillers n’avaient pas vocation à être impliqués directement dans les combats, mais, si les circonstances venaient à l’exiger, et que l’armée irakienne organisait une opération «extraordinairement complexe», ils seraient alors appelés à «fournir des conseils en combat rapproché» aux troupes irakiennes se battant sur le front.

Irak:Le Secrétaire Hagel et le chef d’État-major, Dempsey, défendent la stratégie du Président Obama(Vidéo/DoD News)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article