Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Belgique : Cinq candidats pour succéder aux F-16

30 Juillet 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Europe

Le compte à rebours est lancé. Dans une dizaine d’années, entre 2023 et 2028, les avions de chasse belges F-16 seront mis hors service après… une cinquantaine d’années de bons et loyaux services. Sachant que l’achat d’un matériel militaire aussi lourd prend généralement entre huit et dix ans, il est grand temps de penser à leurs successeurs.

La Défense a officialisé hier, lors d’une rencontre avec la presse, son intérêt très concret pour cinq appareils. Ils sont connus depuis quelques mois. Il s’agit des chasseurs F-35 et F-18 américains, du Gripen suédois, du Rafale français et du Typhoon britannique. "Ce sont cinq avions en service ou sur le point de l’être au sein des pays de l’Otan ou de l’Union européenne", a indiqué hier le colonel Georges Dejaeger, le numéro deux de la composante Air de la Défense.

L’état-major a en outre confirmé avoir envoyé le 2 juin une "demande d’information" aux cinq agences étatiques qui gèrent, en partenariat avec des industries privées, la production de ces avions. Ce document "Preparation Survey" doit permettre de rassembler des informations spécifiques dans le domaine des capacités opérationnelles, de l’appui technique et logistique, du partenariat recherché, et des coûts et risques associés.

Ce n’est que le début

C’est la toute première phase d’un long processus qui pourrait déboucher en 2018 sur l’acquisition - en tout cas, la signature d’un contrat d’Etat à Etat - d’un nouvel appareil. A condition, bien sûr, que le futur gouvernement belge se prononce en ce sens. Les représentants de l’état-major soulignaient d’ailleurs qu’il avait simplement lancé une procédure d’"acquisition éventuelle". La balle est dans le camp des politiques.

L’armée espère bien conserver ses capacités actuelles. "Nous n’avons pas besoin d’avions, nous avons besoin d’une capacité de combat", schématise le lieutenant-colonel Steven Lauwereys, en charge du dossier.

La Défense belge possède à ce jour 54 F-16. Ce nombre est nécessaire pour assurer en permanence la protection du territoire national à l’aide de deux à quatre appareils (parfois plus, selon les circonstances), ainsi que pour envoyer en même temps dix avions "expéditionnaires" dans des opérations à l’étranger. Les chasseurs non engagés sont, eux, soit en maintenance, soit utilisés pour l’entraînement et les qualifications des pilotes.

Réponses en novembre

"C’est une base de travail que l’on croit possible pour le futur", commente le colonel Dejaeger. "On verra les réponses des agences étatiques." Comprenez que la Belgique ne devra pas nécessairement acheter 54 nouveaux avions de chasse pour remplacer les F-16. Tout dépendra des capacités et des caractéristiques des appareils. Les agences devront d’ailleurs fournir, d’ici la fin du mois de novembre, des données chiffrées, entre autres sur le nombre d’avions nécessaires pour assurer les missions demandées.

Cela aura évidemment son importance en termes de coût. La Défense s’est refusée à ce stade à évaluer le budget nécessaire pour l’investissement dans un programme qui courra "sur 40 ou 50 ans", dixit le lieutenant-colonel Lauwereys. Cependant, à titre de comparaison, les Pays-Bas ont réservé un montant de 4,5 milliards d’euros pour l’achat de 37 F-35. Or cet appareil est dans les petits papiers de l’état-major et semble avoir la préférence du ministre sortant de la Défense, Pieter De Crem (CD&V)…

La Libre.be

http://www.lalibre.be/actu/belgique/cinq-candidats-pour-succeder-aux-f-16-53d1441235702004f7d8b92c

Belgique : Cinq candidats pour succéder aux F-16
Le Rafale de Dassault

Le Rafale de Dassault

Le Typhoon du consortium Eurofighter

Le Typhoon du consortium Eurofighter

Le F-35 Joint Strike Fighter de LM Aero

Le F-35 Joint Strike Fighter de LM Aero

Le F-18 Advanced Super Hornet de Boeing

Le F-18 Advanced Super Hornet de Boeing

Le Gripen E de Saab

Le Gripen E de Saab

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article