Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Vaste assaut des talibans dans le sud de l’Afghanistan

25 Juin 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Moyen Orient, #Occident

Le 25/06/14

De 45enord.ca

Des centaines de talibans ont lancé une grande offensive dans le sud de l’Afghanistan et affrontent l’armée nationale dans ce qui est désormais LE test pour des soldats locaux appelés à sécuriser leur pays sans l’aide des troupes de l’OTAN d’ici six mois.

C’est dans le bastion taliban d’Helmand que 800 talibans, selon les autorités afghanes, combattent l’armée depuis cinq jours.

Omar Zwak, porte-parole du gouverneur de la province de Helmand, a indiqué que les combats avaient d’ores et déjà fait plus de 150 morts, dont environ 100 talibans, plus 21 soldats et une quarantaine de civil, dont des femmes et enfants.

Les affrontements se déroulent dans quatre districts du nord du Helmand: Sangin, Nowzad, Kajaki et Musa Qala. Ils ont déjà provoqué l’exode de plus de 2.000 familles, soit entre 10.000 et 20.000 personnes.

Les talibans ont placé des bombes artisanales sur les routes et dans plusieurs villages pour gêner la progression des forces afghanes, selon les autorités locales.

Des renforts ont été envoyés sur place, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Siddiq Siddiqi, en affirmant que les forces afghanes n’avaient déploré aucune «perte importante de territoire».

Dans un communiqué, le ministère de la Défense assure que les assaillants, dont des combattants étrangers, «ont rencontré une vive résistance de la part de l’armée nationale afghane positionnée dans ces districts, et n’ont pu atteindre leurs objectifs».

Trois soldats américains sont morts la semaine dernière dans une explosion dans la province de Helmand et le mois dernier, les troupes britanniques ont quitté leur dernier avant-poste: Camp Bastion.

Le district de Sangin est considéré comme une zone stratégique comme les trafiquants de drogue et les insurgés talibans sont actifs dans la région, et travaillant souvent ensemble, rapporte Bilal Sarwary de la BBC à Kaboul.

«Si les talibans pensent qu’ils peuvent battre les forces afghanes, lorsque les forces de l’OTAN ne sont plus là, nous leur montrerons qu’ils se trompent», a toutefois prévenu M. Azimi en saluant le «succès» des forces afghanes.

Une possible résurgence militaire des talibans inquiète les Afghans et la communauté internationale, au moment où le processus électoral pour la désignation d’un nouveau président pour succéder à Hamid Karzaï reste indécis et fragilisé par des accusations de fraude.

Après le deuxième tour le 14 juin, les autorités électorales doivent annoncer des résultats préliminaires le 2 juillet et les résultats définitifs le 22. Les Afghans devaient choisir entre l’ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah et son rival Ashraf Ghani, ancien ministre des Finances.

Les forces de sécurité afghanes devant le siège de la Commission électorale indépendante cible d’une attaque des talibans le 29 mars 2014 à Kaboul (Wakil Kohsar/AFP)

Les forces de sécurité afghanes devant le siège de la Commission électorale indépendante cible d’une attaque des talibans le 29 mars 2014 à Kaboul (Wakil Kohsar/AFP)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article