Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ILERI-Défense

Ce qu’il faut savoir sur le 9 mai

5 Mai 2014 , Rédigé par ileridefense Publié dans #Russie-CEI

En Russie, chaque année, les villes regorgent de vie à l’occasion de la célébration de la Victoire du 9 mai 1945. Une victoire qui a profondément marqué l’Histoire de l’Humanité pour deux raisons :

  • La victoire sur le fascisme
  • Les pertes humaines

Cependant le 9 mai comme tout autre jour férié a connu une évolution dans les moeurs et porte des messages symboliques. Leur prise en compte est indispensable pour pouvoir comprendre quelque peu la politique externe de la Russie que ce soit avec des pays proches ou lointains.

Contexte historique

Il est cependant curieux de remarquer que les russes et la plupart des ex-républiques soviétiques fêtent la victoire le 9 mai au lieu du 8 mai comme en France ou au Royaume-Uni. Ceci est dû à la position géographique de Moscou, le 8 mai 1945, un nouvel acte de capitulation est signé à Berlin, il était 23 heures du soir dans la capitale allemande alors qu’à Moscou, à cause du décalage horaire, il était 01 heure du matin le 9 mai 1945.

La première parade militaire commémorant la victoire sur l’Allemagne nazie eu lieu le 24 juin 1945. Jusqu’en 1948 ce jour fût considéré comme férié mais par la suite il n’y pas eu de parades jusqu’en 1965 lorsque Léonide Brejnev remet le défilé militaire à l’occasion du 20ème jubilé de la Victoire.

Par la suite de gigantesques commémorations ont eu lieu comme par exemple celui de 2005 réunissant un grand nombre de chefs d’État dont G.W. Bush. Celui de 2008 reste comme étant le symbole du renouveau de l’armée russe notamment au niveau du matériel lourd. La plus grande nouvelle pour l’armée russe fut la remise aux rangs par S. Choïgou des étudiants de l’École Suvorov et Nakhimov qui furent privés de l’honneur de défiler par Anatoli Serdioukov.

La symbolique derrière la commémoration du jour de la Victoire

Environ 30 millions de soldats et civils soviétiques ont péri durant la grande guerre patriotique, se faisant chaque famille de l’Union soviétique avait perdu au moins un proche.

Ce jour est devenu un véritable jour aux morts, l’occasion d’apporter des fleurs sur la tombe du soldat inconnu ou bien de rendre visite aux vétérans qui sont encore parmi nous. C’est aussi l’occasion de rappeler aux générations futures que cette victoire a été un exploit, qui a été possible grâce à la mobilisation du peuple que ce soit sur le front ou sur les lignes arrières. De là on peut dire que c’est une fête unificatrice et commune à tous les pays de l’ex-URSS.

Comme il a été observé depuis 2008, le matériel militaire a été un élément indissociable de la parade de la Victoire. On pourra aussi remarquer la coïncidence de ce fait avec les événements qui se sont déroulés en août de cette même année… Quel est donc le message derrière la parade du 9 mai ?

Tout d’abord, la parade du 9 mai est un moyen de redonner de la fierté à l’armée russe mais aussi de redorer l’image de cette dernière aux yeux des citoyens[1]. En ce qui concerne le regard international, plusieurs messages sont à dégager par cette parade et leurs perceptions dépendent de quel point de vue on se place.

Si l’on est considéré comme une menace par la Russie comme l’OTAN ; le Terrorisme ou l’Afghanistan post-2014[2] alors la parade peut être interprétée comme une démonstration de force. La Russie se positionne alors comme capable de défendre ses intérêts et ses citoyens avec des moyens militaires. C’est sans doute ce message que Mikhaïl Saakachvili n’a pas compris. Si l’on se positionne autrement, cette fois comme un pays cherchant à moderniser son armée, cette parade peut être un événement essentiel pour s’intéresser aux produits proposés par la Russie. Ainsi, pour cette dernière il est également essentiel que tout se déroule à la perfection pour présenter au mieux un domaine d’exportation qu’elle domine.

A quoi peut-on s’attendre pour la parade 2014 ?

En vue de l’actualité en Ukraine, on pourra s’attendre à une allusion de la part du président Vladimir Poutine, notamment à un discours rappelant la victoire du peuple contre le fascisme, le nazisme et l’union dont doivent faire preuve les slaves ou du moins le monde russe. Cependant en 2014 la parade sur laquelle nous devrions tous faire attention ce n’est pas celle de la Place Rouge mais celle de Crimée et plus particulièrement celle de Sébastopol. Il est certain d’une chose, en Ukraine, ce jour ne passera pas inaperçu…

Du point de vue matériel, la parade sera peut-être l’occasion de voir de nouveaux éléments, le fameux avion de chasse de 5ème génération T-50 qui a déjà été présenté au public au salon de l’aviation MAKS 2013[3]. Nous pouvons aussi spéculer sur la présence des avions modernisés MIG-35D, Su-35, IL-76 ou le nouvel avion d’entraînement Yak-130. Nous verrons certainement les véhicules blindés Tigre-M, les célèbres chars T-90 ainsi que les mortiers mobiles M-STA, ainsi que des systèmes de défense BUK-M2 ; Iskander-S ; S-300/-400 et les très impressionnants Topol-M.

Cependant nous pouvons présumer avec assurance qu’il y aura des absents : les SNLE* de 4ème génération et le Président des Etats-Unis Barack Obama.

Martin Tammik, Bachelor 1, équipe ILERI Défense, pole Russie-CEI

* Sous-marins Nucléaire Lanceurs d’Engins

Suggestions de l’Auteur :

Audio-visuel :

Parade de la Victoire sur la Place Rouge de 2013 :

https://www.youtube.com/watch?v=6x2ZK-dV3yk

Parade de la Victoire sur la Place Rouge du 24 juin 1945 :

https://www.youtube.com/watch?v=c2DqWGY1QHM

[1] http://fr.ria.ru/society/20140429/201101655.html

[2] http://ileridefense.over-blog.fr/2014/01/2013-une-année-ministérielle-pour-s.-choïgou-2-2.html

[3] https://www.youtube.com/watch?v=-n1GPkoQgiw

Ce qu’il faut savoir sur le 9 mai

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martin Tammik 06/05/2014 20:37

L'auteur voudrait apporter ses excuses, les "30 millions" de pertes inclus soldats et civils; l'erreur a été corrigé.
Cette donnée me viens de plusieurs sources russes que j'ai arrondi. Pour les russophiles j'ai choisi deux articles où le chiffre officiel a été publié : 26,6 millions.
Le chiffre de 20 millions a été rendu officiel en 1957 par le gouvernement Khrouchtchev.

Article de la Pravda:
http://www.pravda.ru/society/fashion/models/09-06-2013/1159957-World_War_II-0/

Article du Kommersant
http://www.kommersant.ru/doc/1364563

Q. D. 07/05/2014 21:06

Bravo pour la rapidité ! J'espère que (beaucoup) d'autres articles sur la "Родина-мать" seront à suivre. Bonne continuation !

Q.D. 06/05/2014 19:01

Article intéressant !

A ma connaissance, le nombre de victimes soviétiques (civils + militaires) serait plutôt de l'ordre de 20 millions, ce qui est déjà phénoménal.

Pour ce qui est du marché de l'armement, il me paraît un peu exagéré de dire que la Russie le "domine". Elle se situe effectivement en très bonne place (2eme) dans les pays exportateurs de matériel de guerre. Néanmoins, les équipements exportés restent de "basse" technologie, puisque le complexe militaro-industriel russe accuse un retard important (exception faite peut-être des missiliers dont Almaz-Anteï et de l'aérospatial). N'oublions pas que la Russie est elle même un pays importateur (BPC Vladivostok et Sébastopol notamment), ce qui en dit long dans ce domaine...

Enfin, pour ce qui est du besoin d'"union", il ne me semble pas que V.V. Poutine ait réellement souligné la dimension uniquement "slave" dont vous parlez. Il a toujours tenu à dépasser cette dimension ethnique, d'une part en raison du multiculturalisme russe et du besoin d'étendre cette "union" (future union eurasiatique ?) à des pays non-slaves, dont l'Arménie notamment, qui devrait vraisemblablement rejoindre cette future "UEu" dès sa création en 2015.

Martin Tammik 06/05/2014 20:55

Merci de votre commentaire. Effectivement j'ai voulu accentuer mon point de vue sur la place dont la Russie dispose dans le classement des pays exportateurs d'armes et surtout sur l'importance que celle-ci a pour son économie. Je n'ai pas tenu compte du facteur technologique, mais ceci serait certainement une bonne idée d'article pour l'avenir. Effectivement la Russie est aussi importatrice de matériel de guerre mais comme dit précédemment j'ai voulu mettre en avant l'importance que la Russie a dans le marché militaire et l'importance que celui-ci a pour l'économie russe.

Concernant "l'Union" ce n'est qu'une supposition puisque le 9 mai est encore à venir. Ce que j'ai voulu mettre en avant ici c'est la dimension culturelle que symbolise ce jour. Quand j'ai précisé "l’union dont doivent faire preuve les slaves" c'est essentiellement une question de culture européenne orientale puisque le combat contre les atrocités du nazisme (guerre; extermination, etc...) du côté Est concernent essentiellement les Polonais, les Russes, les ex-yougoslaves sans oublier les autres populations qui ne sont pas slaves (Finlande; Pays Baltes; Hongrie; Roumanie; Moldavie)
Ensuite vous avez raison de parler du multiculturalisme qui est présent en Russie et c'est justement cette dimension multiculturelle que j'ai voulu mettre en avant en utilisant le terme "monde russe".

Chalendard Alexis 05/05/2014 23:32

"Environ 30 millions de soldats soviétiques ont péri durant la grande guerre patriotique, se faisant chaque famille de l’Union soviétique avait perdu au moins un proche."

"30 millions de soldats" le chiffre parait un peu trop élevé. Auriez-vous compté tous les Soviétiques comme étant des soldats ?

Martin Tammik 06/05/2014 20:39

Merci pour votre commentaire l'erreur a été un oublis et corrigé. Vous pourrez voir les details dans le commentaire en-dessous.
Merci encore une fois.